La parole à … Nathalie Guittet, Fresenius Medical Care

Les compétences requises dans les entreprises de la plasturgie sont déjà en train d’évoluer.

Fresenius Medical Care SMAD (515 personnes – L’Arbresle, 69) est spécialisée dans la production de matériel médical pour le traitement de l’insuffisance rénale, au sein du Groupe Fresenius, leader mondial des soins rénaux.

 

Des compétences en évolution

Les compétences requises dans les entreprises de la plasturgie sont déjà en train d’évoluer. On imagine donc aisément que cette évolution va de plus en plus s’intensifier et le développement de nouveaux business tels que la fabrication additive ou la plastronique en témoigne. Nous sommes donc face à de nouveaux défis : comment développer ces nouvelles compétences auprès des jeunes ? Comment les intégrer dans nos entreprises ? Comment les transformer en atout pour notre compétitivité ?

Qui dit nouvelles compétences, dit nouvelles formations. Je pense qu’il est nécessaire de profiter de cette émergence pour revoir nos moyens de formation en y intégrant le plus possible l’innovation pédagogique. L’innovation est un fil conducteur, on observe des expérimentations vraiment différentes et déjà efficaces en matière de formation avec par exemple Plasti-campus ou PUXI qui est un outil absolument formidable. Pour moi, ces innovations montrent que la filière se développe et répond à des problématiques d’entreprise pour attirer les jeunes, pour les former aux métiers dont on a besoin aujourd’hui mais aussi aux métiers de demain.

Former les talents de demain

Dans mon entreprise, on a besoin des talents d’aujourd’hui, mais aussi de penser à ceux de demain, ce que fait très bien la Fabrique à Talents et qu’il faut encourager. La Fabrique à Talents c’est une innovation, c’est une initiative : faire parler ensemble des publics très différents, les entreprises, les formateurs, les centres de formation, pour découvrir les nouveaux métiers de demain, pour essayer de les valoriser, de les faire comprendre et attirer les jeunes. C’est quelque chose d’essentiel et la Fabrique à Talents remplit cet espace et doit nous permettre de mieux communiquer auprès des jeunes pour expliquer ce qu’est la plasturgie. En tant que présidente de la CRH, je suis engagée dans la promotion des filières de formation et effectivement de l’attractivité de la branche vis-à-vis des jeunes, car c’est un des facteurs de succès de nos entreprises aujourd’hui et dans le futur.

En savoir plus sur l’auteur

Nathalie GUITTET participe activement à la vie du secteur de la Plasturgie : elle est la Présidente de la Commission Ressources Humaines de la Fédération ; en tant que représentante des entreprises de la branche, elle a négocié les accords Formation de la Plasturgie en 2012 et 2015.

vendredi 1 avril 2016