Création du « baromètre de l’apprentissage »

En avril, le MEDEF s’est associé à l’institut de sondage Viavoice pour créer un outil qui permet aux dirigeants d’entreprise de se familiariser avec l’apprentissage. D’abord sondés sur différentes facettes de l’apprentissage, les chefs d’entreprise peuvent aussi recevoir un bilan de leur expérience, et identifier leurs besoins par zone géographique, ou secteur d’activité.

Les objectifs de cet outil sont avant tout opérationnels :

– Identification des leviers d’action et des freins relatifs à l’embauche d’un apprenti, et communiquer auprès des jeunes pour valoriser l’alternance,

– Compréhension des besoins selon les branches, secteurs, tailles des entreprises ou encore leur localisation.

L’apprentissage est un vaste sujet, et les perceptions varient.

L’ambition du baromètre est d’explorer et analyser la perception qu’ont les chefs d’entreprise sur l’apprentissage, et ce à plusieurs niveaux :

– La vision du chef d’entreprise sur le concept de l’apprentissage (dimension culturelle), notamment les relations avec les CFA, la famille et l’éducation nationale, mais aussi des questions plus administratives liées aux modalités de recrutement et à l’adéquation entre l’offre et la demande,

– La perception de l’apprenti au sein de l’entreprise : relation avec le tuteur et les autres salariés, l’intégration et l’évolution du jeune dans l’entreprise,

– Le bilan de l’expérience : les apports de l’apprenti à l’entreprise et inversement, quelle suite a été donnée au contrat ? Quelles suggestions pour améliorer l’expérience de l’apprentissage en général ?

Le baromètre est aussi une façon de mesurer l’impact qu’aura la réforme actuelle sur les entreprises.

 

vendredi 29 juin 2018