Comment les métiers évoluent grâce à la transition énergétique et écologique ?

La transition énergétique et écologique a entraîné l’émergence des « métiers verts », c’est à dire les métiers dont le but et les compétences sont au service de la prévention, de la maîtrise et de la correction des impacts négatifs et des dommages sur l’environnement.

Les métiers verdissants concernent les métiers existants qui sont amenés à évoluer. Leur finalité n’est pas environnementale, mais ils doivent intégrer de nouvelles « briques de compétences » pour prendre en compte la dimension écologique et énergétique dans le geste métier.

Beaucoup de ces métiers se retrouvent dans le secteur du bâtiment. « Les professions du bâtiment sont concernées par l’amélioration de la performance énergétique, notamment les techniques d’écoconstruction. Le chef de chantier doit appréhender la coordination des différents corps de métiers pour garantir l’efficacité énergétique du bâti », souligne la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Environnement et de l’Énergie (DRIEE).

  

Adapter les formations professionnelles

Afin que les salariés puissent monter en compétences, il est impératif que les formations continues s’adaptent aux besoins issus de la transition verte. La DRIEE explique qu’il est important d’intégrer d’adapter les programmes de formation dans l’ensemble des professions, pour introduire les gestes techniques et connaissances rendus nécessaires par la transition énergétique et écologique.

Pour en savoir plus sur les formations existantes sur le sujet de la transition énergétique, n’hésitez pas à contacter votre fédération.

Partager :