20.07.2015

Socle de connaissances : « Nous travaillons avec les formateurs pour être opérationnels début septembre 2015 » (Apapp)

 

Par Alexandra Turpin

« Nous sommes en train de former les formateurs sur l’ensemble du territoire pour être opérationnels dès début septembre, afin d’accueillir les publics qui viennent passer une évaluation et suivre ensuite la formation », affirme Marie-Anne Corbin, directrice de l’Apapp (Association pour la promotion du label APP – ateliers de pédagogie personnalisée), vendredi 17 juillet 2015. L’Apapp présente son dispositif pour le socle de connaissances et de compétences. Le réseau fait, en effet, partie des six organismes habilités par le Copanef comme opérateurs nationaux du socle.

« Ce qui fait l’originalité du dispositif, c’est cette mise en situation professionnelle, que ce soit en collectif ou en individuel », indique Marie-Anne Corbin, directrice de l’Apapp (Association pour la promotion du label APP), vendredi 17 juillet 2015. L’Apapp explique le déroulement du Dipe socle (Dispositif individualisé de positionnement et d’évaluation du socle de connaissances et de compétences professionnelles), habilité nationalement par le Copanef.

ÉVALUATION EN TROIS TEMPS

Le parcours d’évaluation se décompose en trois temps : un accueil individualisé d’une heure, un positionnement en présentiel sur quatre heures et un entretien individuel de restitution sur une heure. Lors du positionnement, le candidat est évalué sur chacune des compétences du socle, via des activités collectives et individuelles. Ces trois temps se font sur trois jours distincts, en trente jours maximum. « Trois temps, cela peut paraître un peu lourd mais c’est important de faire le point et de le faire sans précipitation. C’est un temps en amont qui sera gagné en aval et permettra d’accéder plus vite à la certification », précise Marie-Anne Corbin.

Le label APP

Le label APP repose sur sept principes : la personnalisation ; l’accompagnement de l’apprenant ; l’ancrage territorial ; la diversité des publics accueillis en flux ; les domaines de formation référés aux huit compétences clés européennes ; les sources diversifiées de financement ; le fonctionnement en réseau.

Le réseau des APP a travaillé pendant 18 mois sur le dispositif. « Nous l’avons expérimenté. Cela nous a conduits à revoir certains aspects mais le retour des apprenants a toujours été très positif, en particulier pour la mise en situation. Cela leur permet d’oublier qu’ils sont en évaluation et ils ont eu l’impression d’apprendre en faisant », poursuit la directrice de l’Apapp.

Si toutes les compétences du socle sont validées lors de l’évaluation, le candidat peut accéder à une demande de certification du socle. Dans le cas contraire, il obtient une attestation de validation pour les compétences dont il dispose et se voit proposer un parcours de formation. « La personne suit une formation et le formateur doit vérifier qu’elle a les compétences au moment où elle est à nouveau évaluée. Il ne faut pas mettre l’apprenant en situation d’échec », indique Marie-Anne Corbin.

L’Apapp a conçu un dispositif qui couvre les sept domaines, 28 sous-domaines et 108 critères d’évaluation du cahier des charges. « Si un Opca ou une branche demande quelque chose de plus contextualisé, nous pouvons aussi le faire », ajoute Marie-Anne Corbin.

Le tarif, pour l’évaluation initiale, est de 500 euros. L’évaluation post-formation coûte entre 250 et 350 euros, selon le nombre de compétences à valider.

Paris, le 17/07/2015 17:07:00 Dépêche n°504470

Partager :