Silvadec, pour des extérieurs éco-responsables

Revoir l'épisode TV


L'entreprise

Silvadec est le premier fabricant de bois composite en Europe. Ses produits sont 100% recyclables et ne libèrent aucun produit toxique. La société a obtenu la certification ISO 14001 sur le management environnemental en 2014.

  • C.A. 2016 : 30 millions d’euros,
  • Effectif : 48 collaborateurs,
  • Siège social : Arzal, Bretagne,
  • Transition verte : Réutilisation des déchets d’une entreprise voisine fabricante de palettes, comme matière première.
Bénédicte Jézéquel
Présidente Directrice générale

« Cette politique verte nous a permis de gagner de nouveaux clients, notamment à l’export. »

Comment s’est déroulée la transition verte de votre PME ?

C’est un processus qui a été amorcé dès la création de l’entreprise. Nous utilisons des sciures de bois. Notre technologie permet d’éviter, à notre échelle, la déforestation, et de limiter l’utilisation des bois exotiques puisque nos produits sont plus durables que la plupart des bois exotiques. L’une des premières étapes a été la certification ISO 14001. C’est une norme qui nous demande de maîtriser nos impacts environnementaux et de mettre en place une boucle d’amélioration continue.

Quels partenaires vous ont accompagné dans cette transition verte ?

Dès la création de la société, nous avons été soutenus par l’ADEME. L’ADEME a subventionné en partie l’achat de nos équipements de production et a été un véritable vecteur pour lancer la société. Nous sommes également adhérent au syndicat de la plasturgie qui organise des sessions de formation périodiques auxquelles notre responsable environnement participe régulièrement.

Comment votre politique verte a-t-elle contribué à la compétitivité de Silvadec ?

Cette politique verte nous a permis de gagner de nouveaux clients, notamment à l’export. À titre d’exemple, nous avons gagné des marchés à Singapour par le biais de la certification ISO 14001. Nous avons poursuivi la démarche en faisant certifier nos produits avec le Green Label de Singapour attestant que nos produits ne contiennent pas de métaux lourds et ne larguent pas de substances toxiques.

Comment se traduisent les actions environnementales au quotidien ?

Nous visons une politique zéro déchet. Nous avons formé l’ensemble des collaborateurs au tri des déchets. Nous avons mis en place des systèmes d’aspiration qui nous permettent de récupérer toutes nos sciures de bois pour les réintroduire dans le process de fabrication. Nous utilisons de l’eau dans notre process industriel, mais cette eau est collectée, c’est de l’eau de pluie. Nous avons mis en place une politique visant à diminuer nos impacts environnementaux.

Comment élaborez-vous la stratégie de formation professionnelle de Silvadec ?

C’est souvent une impulsion de la direction. On souhaite mobiliser l’équipe autour d’un projet fédérateur dont elle va être fière. C’est pourquoi la certification ISO 14001 et la transition verte nous paraissaient indiquées. Nous avons élaboré un plan de formation avec la responsable environnement et le service des ressources humaines qui nous a suivi dans la mise en place de la formation.

Deborah Poudre
Responsable Qualité Sécurité Environnement

« L’idée, grâce à la formation, est de savoir comment être précurseur sur certains sujets afin d’apporter un plus aux clients et de se différencier de nos concurrents. »

Que signifie la certification ISO 14001 ?

L’ISO 14001 a un socle de base : le respect de la réglementation environnementale. Toute société qui est certifiée ISO 14001 respecte la règlementation du pays dans lequel elle est certifiée. En France, la réglementation est assez restrictive. Ensuite, nous énumérons tous nos impacts environnementaux et nous créons un plan d’actions pour diminuer ces impacts.

Comment la transition verte impacte-t-elle votre métier ?

Automatiquement, tout changement réglementaire va impacter nos produits, ou nos modes de développement. Par exemple, nous devons intégrer toutes les réglementations des filières REP (Responsabilité Elargie du Producteur), comme le recyclage en fin de vie, dans la conception de nos produits. Nous avons notamment mis en place le système « Ecobox » qui nous permet de récupérer des chutes de bois chez les poseurs de nos produits pour les recycler à 100% sur notre site, et les réutiliser directement dans la chaine de production. Pour intégrer ce type de système, il faut bien connaitre les réglementations, d’où l’importance d’être bien formé sur le sujet, et de savoir exactement ce qui est attendu pour prévoir les bonnes actions.

Que vous apporte la formation professionnelle et qu’apporte-t-elle à l’entreprise ?

La formation dont je bénéficie maintenant consiste essentiellement en de la remise à niveau. Lorsque des réglementations changent, cela me permet connaitre la modification, ce qu’elle implique et comment nous pouvons répondre à ces nouvelles attentes. L’idée est aussi de savoir comment nous pouvons être précurseurs sur certains sujets afin d’apporter un plus aux clients et de nous différencier de nos concurrents.

Isabelle Vince
Gestionnaire Paie et Administration du Personnel

« En fonction de la formation, notre OPCA OPCALIA a connaissance de fonds qui peuvent être mobilisés. »

Lorsque vous élaborez votre plan de formation, faites-vous appel à votre OPCA ?

Le plus souvent oui, afin d’être accompagné sur l’organisation du financement de la formation. En fonction de la formation, notre OPCA, OPCALIA, a connaissance des fonds qui peuvent être mobilisés.

En quoi la formation professionnelle est-elle utile dans l’entreprise ?

C’est un enrichissement personnel, c’est un bien-être de sentir qu’on peut s’adapter et s’améliorer par rapport à son poste. Cela ne peut être que positif.

 

Partager :