2.03.2018

La #FormPro et l’intelligence artificielle. Compatibles ?

 

On lit çà et là que les robots alliés à l’intelligence artificielle vont remplacer les humains dans toutes formes d’activité jusqu’à nous remplacer entièrement…

En effet, on estime déjà aujourd’hui que 45% des tâches pourraient être automatisées.

Pourtant, ce n’est pas encore le cas. Pourquoi ? Aussi intelligents soient-ils, les robots ont encore besoin d’être programmés, gérés, produits, alimentés, pensés.

Ils sont encore loin d’être indépendants ! Ouf.

 

 

 

La disruption technologique conduit à une destruction de certains métiers et à un besoin de nouvelles compétences, une redistribution donc.

Ceci n’est pas nouveau. #Schumpeter

Avec l’arrivée de l’intelligence artificielle et de la robotique, nous entrons dans une période d’hybridation. Les compétences traditionnelles se mélangent aux nouvelles.

Les robots ne sont donc pas un danger en soi. Le travail ne va pas disparaître non plus.

L’urgence vient de l’évolution des compétences nécessaires à leur exploitation.

 

Des technologies toujours plus complexes et évoluant de plus en plus rapidement conduisent à une hyperspécialisation des compétences.  A titre d’exemple, vous trouverez des experts de la programmation en HTML1, puis HTML 2, en Css, en Java, Python etc…mais rarement un expert pour l’ensemble des langages. Ces nouveaux métiers reposent sur des technologies et des techniques aux durées de vie de plus en plus courtes. La durée de vie moyenne d’une compétence est passée de 30 ans en 1985 à 5 ans en 2020 ! (World Economic Forum)

 

Lorsqu’une compétence dure 5 ans, la meilleure arme pour rester compétitif, pour l’individu comme pour l’entreprise est de se former en continu.

Pour ne pas être dépassées, le défi des sociétés et des entreprises est donc d’adopter une logique d’évolution continue, de transformation et d’augmentation des compétences professionnelles.

 

L’arrivée de nos collaborateurs robots doit donc nous pousser à développer des collaborations inédites. Les ressources humaines devront être au cœur de l’entreprise. Pour toujours rester adapté et compétitif, leur rôle sera d’évaluer l’état des connaissances, de prévoir et d’organiser les virages individuels, collectifs et organisationnels des compétences. Ces virages passent par une multitudes de nouveaux outils de formation mais surtout par une communication au sein des communautés internes de l’entreprise pour diffuser et faire circuler les nouvelles connaissances et pratiques en encourageant la collaboration.

Partager :