27.08.2017

Un point d’étape positif pour Datadock, la plateforme qualité de la formation

Le décret du 30 juin 2015 relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle continue a défini six critères d’appréciation de la capacité d’un organisme de formation à dispenser une action de formation de qualité :

– Identifier des objectifs de formation (ce qui est plutôt simple lorsqu’il s’agit de diplômer, qualifier ou certifier un stagiaire mobilisant son CPF),

– Adapter son dispositif d’accueil, de suivi pédagogique et d’évaluation à la nature des formations délivrées,

– Fournir des moyens pédagogiques, techniques et humains d’encadrement adaptés à l’offre de formation,

– Avoir des formateurs aux qualifications professionnelles adéquates et ayant un suivi en formation continue,

– Délivrer correctement l’information sur l’offre de formation, les délais d’accès et les résultats obtenus,

– Prendre en compte les évaluations des stagiaires.

 

L’organisme de formation a deux façons de satisfaire cette obligation de qualité de formation :

  1. Soit répondre aux procédures internes d’évaluation de chaque financeur de formation ;
  2. Soit justifier d’une certification ou d’un label recensé par le CNEFOP.

 

Ces procédures risquaient de complexifier le fonctionnement, en multipliant les critères et modalités de contrôle des organismes de formation et en générant donc une complexité supplémentaire. C’est pourquoi le COPANEF a décidé d’initier une démarche commune à l’ensemble des OPCA et OPACIF. C’est ainsi qu’est né Datadock.

 

Concrètement en application depuis le 1er juillet 2017, la plateforme Datadock référence tous les organismes de formation souhaitant faire bénéficier leurs clients d’une prise en charge de financement de leur formation par leur OPCA. La condition : remplir les 21 indicateurs définis à partir des six critères de qualité énoncés plus haut.

 

Au 3 juillet, plus d’un organisme de formation sur deux avait ouvert un compte sur Datadock. Toutefois, 2 000 d’entre eux ont été refusés car ils ne remplissaient pas les critères de qualité. Ces invalidations ne sont pas définitives, mais indiquent aux organismes ce qu’il est nécessaire de changer pour être « référençable ». 9 000 organismes de formation, soit 13% des acteurs du marché, ont vu leurs dossiers validés, et sont donc référençables sur la plateforme Datadock. Un prestataire est considéré comme « référençable » dès lors qu’il renseigne les indicateurs correspondant aux critères de qualité du décret du 30 juin 2015.

 

 

La mise en place de Datadock a questionné les pratiques des organismes de formation, et a permis d’expliciter la notion de qualité, encore trop subjective dans le domaine de la formation professionnelle. La satisfaction client n’est plus le seul critère. Il faut prendre en compte le contenu de chaque formation et évaluer l’apprentissage du salarié.

 

Selon le GIE du Datadock, le groupement d’intérêt économique composé de 38 membres, qui réunit des Opca et des Fongecif, les premiers résultats de la base de données Datadock sont positifs. La simple démarche de s’inscrire sur Datadock est un gage de qualité. En effet, ne serait-ce que prendre l’initiative de s’inscrire sur Datadock prouve que l’organisme de formation s’engage dans une démarche de qualité.

 

Source

Partager :