Numérisation de l’industrie métallurgique : quels besoins de compétences ?

Face aux évolutions des technologies et des process liés à l’implantation de nouvelles machines à commandes numériques notamment, les acteurs de l’industrie métallurgique font eux aussi preuve de besoin en termes de compétences et de formation spécifiques. Dirigeants et salariés doivent s’approprier des outils tels que les commandes de systèmes mécatroniques (c’est-à-dire la combinaison synergique de la mécanique, de l’électronique, de l’automatique et de l’informatique en temps réel), les imprimantes 3D ou encore les machines de type réalité augmentée.

Sécuriser le parcours professionnel de vos collaborateurs

Pour aider les entreprises de l’industrie métallurgique à rester compétitives et à sécuriser le parcours professionnel des salariés face aux mutations du numérique, l’OPCAIM (l’OCPA des industries de la Métallurgie) a développé cette année un programme de formation appelé « Transitions numériques ».

Son objectif : aider les salariés des TPE et PME à se familiariser avec des techniques comme la robotique numérique, l’informatique industrielle ou encore l’impression 3D. Toute entreprise qui a pour vocation de développer des compétences sur le numérique est éligible jusqu’à la fin de l’année 2017. Ce programme est financé à 70 % par le Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels (FPSPP).

 

Accompagner la transition numérique des industriels de la métallurgie

C’est aussi le dispositif « Conecto », créé en 2015 par l’Union des industriels et métiers de la métallurgie (UIMM) de Rouen-Dieppe, qui accompagne les entreprises, et plus particulièrement les PME de moins de 50 salariés, dans leur transition numérique.

Composé d’une première étape de diagnostic de la maturité de l’entreprise et d’une deuxième étape d’accompagnement vers la transformation digitale, ce programme est financé à 75 % par l’UIMM et à 25 % par l’entreprise. Cet accompagnement personnalisé peut comprendre la gestion de la relation client via la mise en place d’un CRM ou la refonte du site internet et l’amélioration de son référencement.

 

Retrouvez tous les informations sur les sites officiels de l’OPCAIM et l’UIMM !

Partager :