18.06.2015

Moins de formulaires avec la réforme

Moins de papiers, plus de projets !

On s’en parle

La transition du DIF au CPF est automatique : inutile de vous en soucier…

encore plus inutile de résister !

L’entreprise n’a pas besoin d’intervenir.

Avec votre employeur, vous déterminez votre objectif personnel et les formations qui permettront d’y parvenir.

Cet entretien (à ne pas confondre avec votre entretien annuel d’évaluation) a lieu tous les 2 ans.

On agit

Dans les entreprises de plus de 50 salariés, il doit être présenté au comité d’entreprise ou aux délégués du personnel.

votre compte, vos « crédits CPF », y compris acquis au titre du DIF

votre « passeport d’orientation, de formation, et de compétences » où sont consignées vos formations, qualifications et certifications

les formations qui vous sont accessibles dans votre branche, au sein de la liste nationale interprofessionnelle ou dans votre région

Idéal pour se familiariser avec de nouveaux droits qui seront les vôtres tout au long de votre vie professionnelle.

On y gagne !

L’accord de l’employeur sur le type de formation et son calendrier n’est nécessaire que pour celles qui se déroulent sur le lieu ou pendant le temps de travail.

Moins de papiers, c’est plus de temps pour les projets. Et moins d’agacement, accessoirement !

Partager :