7.03.2016

CléA, le socle interprofessionnel au service de l’employabilité

Créé en septembre 2015, CléA constitue une solution privilégiée pour une meilleure employabilité des salariés ou demandeurs d’emploi peu qualifiés.

            Qu’est ce que CléA ? En regardant bien, la réponse se situe dans la question. On y voit la clé essentielle vers une meilleure employabilité. CléA est le nouveau nom du socle de connaissances et de compétences, créé par le Comité Paritaire Interprofessionnel National pour l’Emploi et la Formation (COPANEF). Il s’agit de la première certification interprofessionnelle. Elle est accessible à tous les salariés ou demandeurs d’emploi et permet d’attester de compétences dans les domaines essentiels de la vie professionnelle. Le but ? Favoriser l’employabilité des personnes les moins qualifiées sur le marché de l’emploi.

            Le certificat CléA est composé de sept domaines dont la maitrise est essentielle au sein du monde professionnel :

Communiquer en français,Utiliser les règles de base de calcul et du raisonnement mathématique,Utiliser les techniques usuelles de l’information et de la communication numérique,Travailler dans le cadre de règles définies d’un travail en équipe,Travailler en autonomie et réaliser un objectif individuel,Apprendre à apprendre tout au long de sa vie,Maitriser les gestes et postures, et respecter les règles d’hygiène, de sécurité et environnementales élémentaires.

            CléA est une réponse structurée face aux problématiques d’employabilité de la population d’actifs les plus fragiles sur le marché de l’emploi, au nombre de 3 à 4 millions en France. Son caractère interprofessionnel lui confère une lisibilité et une visibilité susceptible d’inciter massivement la population cible à y avoir recours. Dans un contexte de redéfinition des métiers sous l’action du numérique et des enjeux environnementaux, CléA est aussi un outil attestant de connaissances fondamentales permettant une montée en compétence du bénéficiaire. Cette qualité principale peut en faire un axe important de soutien au « plan 500 000 formations » proposé par les partenaires sociaux et annoncé en début d’année par François Hollande.

            Le COPANEF, garant de la formation, délègue la délivrance de CléA à des prescripteurs comme les branches professionnelles ou Pôle Emploi. Pour bénéficier de CléA, il suffit simplement de se connecter sur le site certificat-clea.fr où une liste d’organismes de formation est proposée au demandeur (entreprise, salarié ou demandeur d’emploi) en fonction de la géolocalisation. La démarche se fait en deux temps : les acquis préalables du candidat sont évalués par l’organisme de formation le plus proche de chez lui, de façon à le rassurer sur ce qu’il maitrise déjà. Puis, en fonction des résultats de son évaluation, un parcours de formation individualisé lui est proposé, sur les domaines qu’il ne maitrise pas ou peu. Il ne reste ensuite qu’à passer une nouvelle évaluation portant sur les points travaillés, et la certification est validée par un jury.

Éligible à l’ensemble des dispositifs de formation professionnelle, dont le compte personnel de formation (CPF), la certification CléA remplit donc une double fonction : appuyer la validation d’acquis des salariés actuels ou futurs afin de les sécuriser, tout en garantissant, côté recruteur, une meilleure lisibilité de leurs compétences. Une autre façon d’agir en faveur de l’emploi.

Partager :