28.10.2015

L’évaluation de la qualité de la formation, usine à gaz ?

Un des enjeux de la Réforme de la formation professionnelle mise en place cette année est de permettre à la France de mieux qualifier ses actifs peu ou pas qualifiés. En effet selon l’OCDE, la France a un taux d’actifs non qualifiés plus important que la moyenne européenne. C’est pour cette raison que la Réforme a privilégié le financement des formations diplômantes, gage de compétitivité et d’employabilité.

Mais comment évaluer la qualité des formations délivrées ? Ne serait-il pas plus utile d’évaluer une formation a posteriori par l’utilisation du savoir transmis, plutôt que tenter de noter des  formations le plus souvent prodiguées sans être adaptées aux personnes formées ?

En d’autres termes, l’exigence en formation continue n’est-elle pas simplement de donner une réponse aux attentes des salariés, afin de valoriser leurs compétences au sein des entreprises. Et de révéler les talents !

La position du MEDEF est claire sur la question de la qualité des formations. Une formation de qualité répond d’abord aux attentes exprimées de la personne formée, et à l’utilisation de ses nouveaux acquis à court terme.

Pas question de construire un système compliqué face à des publics multiples, des demandeurs d’emploi sans qualif aux salariés en manque d’expertise. Inutile de croire aux solutions miraculeuses promettant un quelconque retour sur investissement, ou encore de penser que l’investissement en formation au pourcentage de la masse salariale de l’entreprise soit le gage d’un plan de formation réussi. Tout dépend du profil des collaborateurs !

Former, c’est analyser ses besoins en amont, formater des réponses personnalisées avec les organismes de formation, les financer, et évaluer la mise en pratique des acquis. Former, c’est quitter les référentiels traditionnels profs/élèves issus du monde universitaire trop longtemps reproduits en formation continue, pour diversifier et innover grâce aux nouvelles technologies du e-learning.

Evaluer la qualité de la formation, c’est dépasser les labels usine à gaz pour co-construire demain le tripadvisor des formations, avec et par les formés !

 

Alain Druelles, Directeur Education et Formation au MEDEF

Partager :