Dirigeants de PME, formez-vous !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lorsque l’on est dirigeant de PME, il existe un moyen efficace et gratuit pour se former aux fondamentaux de la gestion financière, du management, du numérique et de la communication d’entreprise : la Mallette du Dirigeant.

La Mallette, c’est un programme de formation dédié aux chefs d’entreprise conçu pour assurer leur montée en compétences sur des sujets identifiés comme fondamentaux et prioritaires dans le cadre de l’exercice de leurs activités professionnelles.

Impulsé par Pierre Possémé, vice-président de l’Association de Gestion et du Financement de la formation des Chefs d’Entreprise (Agefice) en 2014, la Mallette est le fruit d’un constat : « Il y a 4 ans, il y a eu un changement comportemental des banquiers avec Bâle III, il est devenu plus difficile d’emprunter. Je suis parti du principe qu’il fallait pouvoir discuter avec son banquier, qu’il fallait savoir faire des prévisionnels de trésorerie, savoir lire un simple compte d’exploitation, et aider aussi les autoentrepreneurs à devenir de vrais entrepreneurs, afin qu’ils se développent »

A cette première pierre dédiée à la comptabilité et l’analyse financière, l’Agefice a adjoint d’autres modules de formation, consacrés au management/ressources humaines, au marketing/communication, et aux nouvelles technologies et compétences numériques. Le dirigeant peut ainsi piocher au sein des quatre différents modules existants pour constituer son propre programme de formation, l’ensemble étant financièrement entièrement pris en charge par l’Agefice.

A qui s’adresse-t-elle ?

La Mallette s’adresse à tous les dirigeants de société inscrite au Registre du Commerce, ainsi qu’aux auto-entrepreneurs. De plus, les dirigeants de l’Agefice, pragmatiques, ont considéré que le conjoint, souvent impliqué dans l’entreprise, doit pouvoir aussi en bénéficier.

La Mallette du Dirigeant répond ainsi à un véritable besoin. « De 850 formations la première année en 2014, on est passé à 3000 en 2015 et à 7500 formations en 2016 ; et on est en montée sur 2017 ! » indique Pierre Possémé. D’où « un gros travail cette année à l’Agefice : faire plus, avec moins, en mettant de plus en plus de formations en ligne », ceci afin de pouvoir répondre à ce succès croissant.

Enfin conclut son vice-président Pierre Possémé, le second chantier pour la Mallette 2018 – après la digitalisation des formations – sera de permettre son éligibilité dans le futur CPF ouvert aux indépendants l’an prochain.

Partager :