Covanord allie transitions numérique et verte !

Revoir l'épisode TV


L'entreprise

Covanord est une PME française spécialisée dans la collecte et le recyclage de métaux ferreux et non-ferreux. Cette entreprise implantée dans les Hauts-de-France, et répartie sur 8 sites en France, a fait du numérique un levier de performance.

  • Effectif : environ 30 collaborateurs
  • Siège social : La Chapelle d’Armentières, Hauts-de-France,
  • Innovation numérique : logiciels de comptabilité et de traçabilité.
Dominique Zormar
Directrice Générale

« Sans le numérique, il est impossible de répondre aux exigences règlementaires. »

Que vous a apporté la transition numérique dans votre entreprise ?

Actuellement avec la réglementation qui change souvent, nous devons effectuer une traçabilité des déchets entrants et sortants. Sans la transition numérique, cela serait un véritable travail de titan à chaque bon de livraison. Il suffit aujourd’hui de quelques clics pour exporter un tableau et donc répondre aux exigences.

 

Comment la formation s’intègre-t-elle dans cette transition numérique ?

Nous nous engageons en terme de qualité vis-à-vis de nos clients, fournisseurs, mais aussi vis-à-vis des collaborateurs. Donc tous les ans, nous avons des entretiens avec les collaborateurs, lors desquels nous fixons un plan de formation. C’est du donnant-donnant, de l’intelligence. Il ne faut pas que les salariés se retrouvent en difficulté devant certains sujets sur lesquels l’entreprise veut évoluer. Il faut une adéquation. On essaie d’entraîner nos équipes dans cette évolution. Nous ne faisons pas de différence entre les employés de terrain, et de bureau. Si le numérique n’est pas bien appréhendé par les équipes de terrain, alors cela créera des problèmes dans les bureaux, parce que les données auront été mal remontées.

Olivier Wdowiak
Directeur QHSE (Qualité, Hygiène, Sécurité, Environnement)

« Nous avons adapté et fait évolué les postes des salariés avec la formation. »

Quelles formations au numériques sont dispensées chez Covanord ?

Sur le numérique aujourd’hui, nous avons des collaborations avec des éco-organismes, qui nous demandent de faire remonter des informations au niveau national via leurs portails internet. Nous avons adapté, et fait évolué les postes de nos salariés via des formations dispensées par ces éco-organismes ou nous-même en activité support auprès des salariés du groupe, nous assurons la formation quotidienne pour s’adapter à ces portails informatiques.

 

Quels sont les besoins de formations au numérique ?

Les besoins exprimés pour 2017 et 2018 portent sur la veille règlementaire. Nous sommes en train de suivre des formations sur un logiciel permettant de suivre les évolutions règlementaires, pour mieux savoir nous y adapter de manière constructive. La seconde étape est la géolocalisation de toute notre flotte de collecte de déchets, y compris les bennes, via des émetteurs, et en lien avec une application de géo-référencement pour pouvoir suivre en temps réel la localisation de nos bennes et assurer à nos clients que leurs bennes sont suivies et tracées.

Jérémy Legentil
Chef de chantier

« Nous avons toujours envie d’être formés. C’est important pour nous-même, pour l’entreprise également. »

De quelles formations au numérique avez-vous bénéficié ?

 J’ai reçu deux formations, une première de trois jours sur le logiciel de Sedge (comptabilité, commerce) qui reprend toutes les données en entrée et sortie de l’entreprise. Tous les comptables des quatre sites se sont retrouvés pour la formation spécifique au logiciel. Ce logiciel regroupe tout, des entrées aux sorties de matières, et permet donc d’améliorer la gestion et la traçabilité. Ces formations m’ont permis une simplification des tâches et m’ont fait gagner en rapidité.

Une seconde sur un logiciel sur lequel nous travaillons avec les éco-organismes. C’est notre partenaire qui a décidé d’organiser la formation en externe sur Paris. Les explications étaient claires et très axées sur la pratique. Nous avons investi dans un logiciel qui est adaptable, nous essayons de faire des ramifications pour qu’il soit plus utile, et que nous gagnons en rapidité.

 

Quelle est votre opinion de la formation professionnelle ?

Nous avons toujours envie d’être formés. C’est important pour nous-même, pour l’entreprise également. La formation est à appréhender de manière large, elle va des logiciels au SST (Secourisme et Sécurité du Travail), qui est également important.

Partager :