Cartes et services, l’as de la #TransfoNum

Revoir l'épisode TV


L'entreprise

Cartes et Services est une PME du secteur de la propreté, implantée près de Bordeaux, spécialisée dans la prestation de services de nettoyage industriel. L’entreprise a développé son propre outil numérique afin d’offrir à ses clients une traçabilité complète.

  • C.A. 2016 : 4,3 millions d’euros,
  • Effectif : 300 collaborateurs,
  • Siège social : Mérignac, Gironde,
  • Innovation numérique : SIC (Système d’Information Connecté).
Mickaël Lagoubie
Président-directeur général

« Cela fait deux ans que nous travaillons sur le SIC (Système d’Information Connecté). »

Pourquoi avez-vous développé un système d’information connecté ?

 Nous avons souhaité offrir une véritable transparence et traçabilité pour nos clients. Dès 2010, nous avons commencé avec un système de badgeage en temps réel des salariés. Cela permettait à nos clients de suivre nos actions sur les sites, pour qu’ils aient la bonne prestation.

« Je pense que la transition numérique est amenée à prendre de l’ampleur, notamment pour la transparence vis-à-vis du client. »

Au fur et à mesure, étant satisfaits de cet outil, nous avons décidé d’aller plus loin. Cela fait deux ans que nous travaillons sur le SIC (Système d’Information Connecté). Cet outil reprend le système de badgeage, la facturation des clients, le contrôle qualité, et le cahier de liaison. Tout cela par système informatique sur internet.

Je pense que la transition numérique est amenée à prendre de l’ampleur, notamment pour la transparence vis-à-vis du client. Ça évolue vite. On voit que des robots commencent à apparaître. Les distributeurs vont être connectés pour permettre une meilleure gestion des stocks.

 

Comment organisez-vous la formation dans votre entreprise ?

Au niveau de la formation, nous essayons de privilégier l’encadrement. Nous considérons que si les 15 encadrants sont formés, alors ils peuvent transmettre leurs savoirs auprès des collaborateurs. Nous recherchons deux BTS en apprentissage, pour les amener par la suite vers des postes de direction chez nous.

 

Avez-vous suivi des formations récemment ?

J’ai suivi une formation il y a un an, délivrée par la FEP (Fédération des Entreprises de Propreté) en partenariat avec HEC. La formation a duré un an, à raison de 3 jours par mois. L’objectif de cette formation était de réinventer son entreprise, d’apprendre à anticiper et acquérir de meilleurs outils pour pouvoir travailler sereinement avec l’entreprise. Il y avait des intervenants de beaucoup de domaines différents. C’est là où c’était très intéressant. La formation se faisait à partir d’anecdotes. C’est vrai qu’on apprend donc beaucoup plus vite.

 

Aurélie de Bourdeau
Directrice administrative et financière

« Nous en faisons un maximum pour développer les compétences du salarié. »

Comment définissez-vous les besoins de formation ? 

Nous faisons des entretiens annuels obligatoires avec l’ensemble des salariés. Nous définissions leurs besoins de formation et leur proposons un panel de formations. Nous impulsons beaucoup la formation parce que notre dirigeant sait que la formation est très importante. Certains de nos salariés nous remontent également des besoins. Une formation peut avoir lieu sur une journée, une autre sur une année.

 

Quels partenaires vous accompagnent dans vos besoins de formation ?

 Nous travaillons principalement avec l’INHNI, un organisme de formation spécialisé sur le nettoyage. Nous avons une collaboration avec une personne attitrée qui nous conseille sur les formations les plus adaptées. Nous travaillons avec eux de A à Z, de la planification à la facturation. Notre OPCA est Transports et Services. Nous avons de très bonnes relations avec eux, parce que nous faisons beaucoup de formation, alors ils nous connaissent très bien. Je les rencontre deux à trois fois par an, au moins pour faire des suivis sur les dossiers.

 

Quels types de formations déployez-vous chez Cartes et Services ?

Nous avons beaucoup de CQP (Certificats de Qualification Professionnelle). Nous essayons d’en faire un maximum pour développer les compétences du salarié. Le but étant qu’ils aient un savoir-vivre, un savoir-être. Il existe différents CQP comme par exemple celui de Chef d’équipe qui apprend l’encadrement, la gestion de plannings, et la relation-client. C’est très important. Nous avons un système informatisé. Cela concerne beaucoup nos inspecteurs. Ils ont été formés à l’utilisation de deux logiciels de contrôle. Nous avons aussi mis en place des formations faites via des tablettes, cela s’appelle « Kits Libéro ». Ce sont des tutoriels vidéo pour apprendre différents process.

 

Quelles sont vos envies de formation pour l’année à venir ?

Nous avons toujours des besoins et envies. Notre société se développe beaucoup, et les salariés doivent se développer avec nous. Nous allons encore faire passer trois ou quatre CQP dans l’année. D’autant plus que la masse salariale augmente. Je pense que l’année prochaine nous serons entre 400 et 500 salariés. Donc oui, nous allons avoir besoin de formations. Vu l’évolution, nous prévoyons un seuil de formations… qui dépasse toujours !

 

Comment considérez-vous la formation ?

J’ai suivi beaucoup de formations, tant sur le nettoyage que sur la partie administrative : Excel, paye, droit social, mais aussi des formations de prévention pour nos agents. J’ai par exemple suivi une formation sur les troubles musculo-squelettiques, dispensée par la branche.

« Je n’aurais jamais pu être à ce niveau-là sans toutes les formations que j’ai faites. »

Cette formation a duré 4 mois, c’était une « formation action », c’est-à-dire que nous étions à la fois en formation et sur le terrain. Je pense que la formation est très importante. Elle permet de progresser, d’évoluer en société. Même pour nous en tant que personne, c’est important. Je n’aurais jamais pu être à ce niveau-là sans toutes les formations que j’ai faites.

Lionel Lopez
Responsable d'exploitation

« Je pense qu’il faut renforcer le lien entre les équipes terrain et le client. Et c’est à cela que sert la formation. »

En quoi le numérique est-il central dans votre activité ?

Le numérique est important dans le sens où les inspecteurs n’ont pas forcément le temps de prendre note de certaines informations. Nous sommes en train de mettre en place un outil qui permet de numériser tous les contrôles. L’agent est contrôlé par le responsable de secteur qui définit avec lui certains points sur le site. Ce contrôle est effectué de manière numérique et est envoyé directement au client. Cela facilite la tâche de nos responsables de secteurs, qui n’ont plus de documents papier à avoir avec eux.

L’outil SIC (Système d’Information Connectée) regroupe plusieurs informations, qui étaient auparavant en version papier. Nous avons désormais un cahier de liaison dématérialisé et connecté. Par exemple, les responsables de secteur sont alertés quand un client laisse une notification importante. Les contrôles passent aussi en version numérique, idem pour tous les autres documents clients. Cet outil nous permet d’être complètement transparent vis-à-vis de nos clients.

 

Comment la formation s’inscrit-elle dans cette stratégie numérique ?

Je pense qu’il faut renforcer le lien entre les équipes terrain et le client. Et c’est à cela que sert la formation. Parce qu’aujourd’hui, nous proposons tous les mêmes services dans le secteur de la propreté. Il faut donc se différencier, et garder les chefs d’équipe terrain éveillés, pour apporter une plus-value. Généralement nous faisons une formation groupée. Cela permet de comprendre la base de l’outil. Ensuite je me déplace sur le terrain, et nous effectuons un contrôle. Cela permet de faire remonter les incompréhensions ou anomalies auprès de notre collaborateur Pegase. Nous avons aussi été formés par une personne extérieure, qui nous a présenté l’outil. Nous avons ensuite développée le programme en partenariat avec cette société.

 

Avez-vous suivi des formations chez Cartes et Services ?

« La formation m’a apporté plus de connaissances en termes de produits et de matériel. »

Lors de mon arrivée chez Cartes et Services, j’ai suivi des formations en interne qui m’ont permis de découvrir ce métier que je ne connaissais pas. Ensuite, grâce à des formations externes qui avaient lieu à l’ENI (Espace Nettoyage Industries), j’ai pu m’adapter plus facilement en ayant des conseils de professionnels. La formation m’a apporté plus de connaissances en termes de produits et de matériel. Ça permet de renforcer nos connaissances en cas de difficulté. C’est très rassurant.

Partager :