Biotech, chimie : innover à l’ère de l’e-santé

L’e-santé, ou « santé connectée » désigne l’application des technologies de l’information et de la communication aux domaines de la santé et du bien-être. En janvier 2015, Odoxa révélait qu’un tiers de la population possédait un appareil connecté permettant de mesurer des données physiologiques ou l’activité physique. Bien que cela ne représente qu’un pan de l’e-santé, ce chiffre révèle l’importance qu’a pris cette tendance au cours des dernières années.

La santé connectée a bouleversé les modes de fonctionnement du domaine médical. En témoigne la démultiplication d’objets connectés et de dispositifs médicaux capables de fournir un diagnostic instantané au patient. Dans ce cadre, de nombreuses innovations ont été pensées : aide au diagnostic, aide et contrôle de la prescription etc.

L’e-santé représente aussi un véritable enjeu pour les PME de la santé. L’initiative récente de la région Bretagne montre qu’il est plus que jamais nécessaire d’opérer un transfert de technologie dans les filières biotech, chimie et santé.

Ces filières sont au cœur de la stratégie régionale de l’innovation, adoptée en 2013 et misant sur la création de synergies entre industriels et laboratoires », soulignent Nathalie Letaconnoux et Hélène Le Pocher, respectivement directrice de CBB Capbiotek et conseillère technologique Nutrition-Santé chez ID2Santé.

Pour ce faire, il s’agit d’insuffler une dynamique collaborative entre les PME et les laboratoires de recherche. Pour y parvenir, la région Bretagne a lancé un appel à projets, doté de 300.000 euros, pour un développement sur 12 à 18 mois, accompagné d’une aide maximale d’un montant de 50.000 euros.

La finalité de ce dispositif est d’aider les PME à optimiser une technologie médicale en e-santé. La collaboration avec les laboratoires de recherche doit effectivement permettre aux entreprise de s’approprier à la fois des technologies et des savoir-faire, pour développer les compétences en interne. Ce type de projet collaboratif relève de la formation professionnelle, puisqu’il favorise les échanges autour d’une technologie et de ses usages.

Consultez le site de la région Bretagne pour suivre l’avancée de cette initiative et participer à de futurs appels à projets !

Partager :