15.09.2015

Des heures en plus pour se former

Dépenser plus que vous ne comptez : c’est recommandé !

On s’en parle

Au moment de « dépenser » votre compte personnel de formation, vous pouvez avoir les yeux plus gros que le ventre :

pour peu que votre entreprise soit convaincue par votre projet, elle apportera un complément qu’on appelle abondement.

Cet abondement peut également provenir d’autres structures (Etat, Région…) et organismes (Pôle Emploi, CNAV…).

Vous pouvez vous-même abonder, compléter vos crédits.

Vous avez donc de fortes chances d’obtenir un soutien par abondements.

On agit

Employeur ou employé, dès que vous avez des vues sur une formation, renseignez-vous sur les différents abondements disponibles.

  • accord d’entreprise, accord de branche, accord d’OCPA interprofessionnel, l’organisme chargé de centraliser la formation,
  • Pôle Emploi pour un demandeur d’emploi,
  • la CNAV (assurance vieillesse) dans le cadre de la prévention de la pénibilité,
  • l’Etat, votre Région,
  • l’Agefiph pour les personnes handicapées.

Dialoguez : l’entreprise est la première à abonder.

Et l’employé peut choisir d’abonder son propre compte, d’être son propre investisseur !

On y gagne !

Plus d’investissement

Les abondements viennent compléter votre Compte personnel de formation, et vous permettent de vous faire financer des formations de plus de 150 heures, plafond maximum du CPF.

Plus de justice

Les abondements vont prioritairement.

  • aux salariés les moins qualifiés
  • aux salariés exposés à des facteurs de risque ou occupant des emplois menacés par les évolutions économiques ou technologiques
  • aux salariés à temps partiels
Partager :